Nous sommes de retour depuis quelques jours à La Paz. Après une journée entière à se reposer (plus de 14h de bus la veille), nous avons retrouvé Samantha et Charlene, 2 de nos amies rencontrées à Torotoro, pour boire un coup et diner.

Paysage mi-lunaire, mi-desertique

Paysage mi-lunaire, mi-desertique

Un paysage malgré tout bien particulier

Un paysage malgré tout dépaysant

Le lendemain, nous avons été nous promener tout les 4 plus un ami des filles dans la vallée de la luna. Prometteur sur le papier, il s’agit en fait d’une balade le long d’un petit chemin qui ne dure à peine que 45mn. C’est malgré tout jolie, ces formations sculptées par les pluies et le vent au cours des siècles m’ont rappelées, de très loin, certains paysages de la Cappadoce en Turquie. Et qui plus est, nous avons bien rigolé, la balade en valait finalement la peine !

Jolie vue sur La Paz et le Huayna Potosi au fond

Jolie vue sur La Paz et le Huayna Potosi au fond

Par contre, en rentrant, la malédiction de La paz a frappé à nouveau : Emilie ne se sentait pas bien, petit coup de froid ajouté à une fatigue que nous cumulons depuis quelques semaines. Du coup, elle a préféré se reposer et ne pas faire l’activité du lendemain : la descente de la célèbre route de la mort en VTT.

Prêts pour le départ !

Prêts pour le départ !

Départ donc pour moi seul le lendemain à 7h15 pour rejoindre un groupe formé de 7 autres personnes afin de s’élancer sur les pentes de la tristement célèbre route, aujourd’hui quasiment plus utilisée. La descente se fait en deux temps, avec tout d’abord une portion large et asphaltée puis la route de la mort, étroite, de terre et de cailloux. Au total, 55 km de descente.

Au moins j'ai le temps de prendre quelques photos

Au moins j’ai le temps de prendre quelques photos

Nous nous élançons et, rapidement, nous sommes 3 à être un peu déçus : nous allons très lentement et sommes obligés de rester derrière le guide de tête. Nous lui demandons d’aller plus vite mais il refuse. Pas grave, c’est finalement une bonne opportunité de profiter du paysage qui, à cette altitude de départ de 4750m, est magnifique.

Rendez-vous en bas !

Rendez-vous en bas !

 

 

 

 

La route est jalonnée de rappel des décès qui ont fait son nom

La route est jalonnée de rappels des décès qui ont fait son nom

Il faut imaginer que la vue est superbe...

Il faut imaginer que la vue est superbe…

Puis nous arrivons au véritable objectif et, après une petite collation, nous nous élançons sur la mince route sinueuse. Une nouvelle fois, nous sommes 3 a demander un peu plus de vitesse, mais le guide nous rappelle que le nom de cette route n’est pas galvaudé, et qu’il faut être prudent sur certains secteurs. La vitesse viendra plus tard nous promet-il. Il est vrai que tout au long de la descente, un précipice de 1000 à 2500m délimite la route de la jungle. Mieux vaut ne pas basculer, d’autant que la descente, sans être trop technique, nécessite un peu de pratique pour garder son VTT stable. D’autant plus qu’au départ nous avons une visibilité quasi nulle …

Photo souvenir avant la partie plus rapide

Photo souvenir en mode je me la pète

Puis comme promis, peu plus loin, quand les conditions sont réunies, on prend enfin de la vitesse. Je me suis fais 2/3 frayeurs, mais au final, je restais collé aux roues de l’ouvreur. Et à chaque pose, lorsque je me retournais, je ne voyais personne : le papy (j’étais le plus vieux) a bien dosé les petits jeunes ! :-)

La vue a mi-parcours s'est bien dégagée

La vue à mi-parcours s’est bien dégagée

Le fait d’être en avance sur les autres m’a également permis de profiter un peu des paysages car il est vrai que sur le vélo, c’est difficile.

Au final, tout le monde a bien descendu et a pris du plaisir, sauf une jeune fille qui a bien galèré et un mec qui a fait un beau soleil (sans gravité à part quelques bleus).

A la fin, fatigué mais heureux.

A la fin, fatigué mais heureux.

Pour ma part, j’aurais aimé avoir plus de liberté dans la descente car je pense que certains passages auraient pu être pris plus rapidement. Mais bon, je pense que la sécurité est la priorité des guides et il est vrai que les dangers sont nombreux (animaux, voitures et gens sur la route, passages très accidentés etc.).

Mais j’y ai pris du plaisir et à l’arrivée, nous avons tous partagé une bonne bière pour fêter cette expérience unique et sympathique.

 

"We did it and are still alive"

« We did it and are still alive »

6 Responses so far.

  1. catherine humbert -droz dit :

    coucou les doudous désolée de n’avoir pas été depuis un moment sur le site..je vous suis quand même avec bribri et Guy. Nous les avons emmené à la gare hier et avons eu des nouvelles hier soir et ce matin Etaient ravis mais bribri est fatiguée d’avoir travaillé jusqu’au bout et sans doute angoissée par le voyage. Quand à Guy il avait du mal avec le sac à dos belle occasion de rire avant leur départ!!nous attendons vite des nouvelles de leur arrivée et je téléphonerai aux parents de bribri je vous embrasse très très fort en pensant bien à vous.

  2. catherine humbert -droz dit :

    coucou les doudous désolée de n’avoir pas été depuis un moment sur le site..je vous suis quand même avec bribri et Guy. Nous les avons emmené à la gare hier et avons eu des nouvelles hier soir et ce matin Etaient ravis mais bribri est fatiguée d’avoir travaillé jusqu’au bout et sans doute angoissée par le voyage. Quand à Guy il avait du mal avec le sac à dos belle occasion de rire avant leur départ!!nous attendons vite des nouvelles de leur arrivée et je téléphonerai aux parents de bribri je vous embrasse très très fort en pensant bien à vous.

    • Jean-François Legrand dit :

      Coucou ! Ils sont bien arrivés et se reposent avant d’attaquer le marathon qu’on leur a préparé ! :-) Ils sont en pleines forme et le voyage s’est bien passé (une petite aventure à lima mais tout est rentré dans l’ordre !!).
      Biz à tous

      • catherine humbert -droz dit :

        ok super je vais appelé la maman de Brigitte pleins de bisous à vous tous et grand moment de bonheur à vous

      • catherine humbert -droz dit :

        super!!!j ai prévenu la maman de bribri plein de bons moments ensembles et de bisous a très vite

        • Jean-François Legrand dit :

          Cool merci beaucoup ! De notre côté, après une nuit où nous avons peu dormi (grosse fête dans notre hôtel, la musique vient de s’arrêter à 7h ! :-(), nous filons à l’agence pour démarrer nos 3 jours dans la pampa ! Pleins de bisous

Leave a Reply to Jean-François Legrand

Cliquez ici pour annuler la réponse.