De Nazca à Cuzco

Forme dite de "Manos" ou les mains

Forme dite de « Manos » ou les mains

Après notre folle journée entre mer et désert, nous avons repris la route du sud, traversant une pampa aride bien particulière, au climat ayant permis la création des fameuses lignes de Nazca (nom de la civilisation qui les a créées). Pour bien les

Figure "Arbol" ou arbre

Figure « Arbol » ou arbre

apprécier, il faut prendre un avion, cela coute chère et est dangereux, le dernier crash ayant eu lieu en 2010. Nous avons donc décidé de ne pas le faire, nous arrêtant seulement pour en observer 2 du haut d’un mirador. L’histoire de ces lignes est assez impressionnante, puisqu’elles ont été parfaitement tracées par simple déplacement de pierres formant le désert, parfois sur plusieurs centaines de mètres (« Alcatraz » ou Oiseau-Serpent mesure plus de 300m !). Et ce sans outil de mesure, puisque l’on parle ici de travaux qui ont eu lieu il y a plus de 2000 ans ! De nombreuses hypothèses ont été émises, mais il n’y a encore aujourd’hui aucune certitude sur la raison de ces dessins gigantesques. Calendrier astronomique, carte du réseau des veines hydrauliques, culte de divinités liées à l’eau ou pistes d’atterrissage pour extra-terrestres ? Nous ne le saurons peut-être jamais. Après cette petite pause dans le désert, au bord de la célèbre panaméricaine, nous sommes arrivés à Nazca, la ville. Nous devions y passer la nuit avant de rejoindre Cuzco via une étape par Abancay pour

La fin de la cérémonie depuis le Sacsayhuaman

La fin de la cérémonie depuis le Sacsayhuaman

réduire nos heures de bus consécutives. La ville n’ayant absolument rien à offrir, comme ensuite Abancay, nous avons finalement décidé de partir directement vers Cuzco, l’un des joyaux du Pérou. 15h de bus plus tard, nous

Le souverain repart pour le sacrifice du bétail

Le souverain repart pour le sacrifice du bétail

arrivions dans la capitale Incas et, jour de chance, pile pour la fête la plus importante de cette citée mythique : l’Inti Raymi (la fête du soleil, jour du solstice d’hiver).  A peine le temps de jeter les affaires à l’hôtel et nous voilà parti dans une foule plus que dense pour vivre un petit bout de ce moment si important pour tous les habitants de la région (voire du pays, la cérémonie est d’ailleurs en

Bien sûr les Lamas sont de la partis

Bien sûr les Lamas sont de la partis

direct toute la journée à la tv nationale). C’est en fait un mélange entre une grande kermesse et un défilé en costume traditionnel. Des stands de

Il ne faut pas être pressé pour redescendre en ville !

Il ne faut pas être pressé pour redescendre en ville !

bouffe partout proposent les spécialités locales (plus ou moins ragoûtantes il faut l’avouer), des gens jouent au volley dans les parcs, les enfants sautent sur des structures gonflables … Bref, une ambiance super détendue et joyeuse malgré le monde.

En une après-midi, nous étions bien dans l’ambiance de la cité reine du peuple incas, dont le drapeaux,aux couleurs de  l’arc-en-ciel Gay, flotte partout.

 

Une atmosphère vraiment dépaysante

Une atmosphère vraiment dépaysante

Le lendemain, après une nuit fraiche mais bonne, nous étions prêt à nous consacrer à un autre double rituel incontournable de la ville : chercher une agence pour nos trips à venir (Machu Pichu et Amazonie) puis boire un verre Plaza De Armas.

Plaza De Armas à droite

Plaza De Armas à droite

Plaza De Armas à gauche

Plaza De Armas à gauche

Les pierres parfaitement  agencées forment des murs traversant les âges.

Les pierres parfaitement agencées forment des murs traversant les âges.

Et il faut bien l’avouer, pour la première fois depuis notre départ, nous avons adoré flâner dans cette magnifique ville qui a su garder l’âme Incas mêlée au style colonial propre au pays. Déambuler dans des petites rues étroites entre marchands d’artisanat et murs intacts démontrant le savoir faire unique d’un des peuples les plus ingénieux de l’histoire.

Tout cela a été une parfaite mise en bouche pour la suite immédiate du programme, à savoir découvrir au levé du jour la célèbre citée perdue du Machu Picchu.

 

Leave a Reply